Goupil ou Face : un moment de vérité

goupil ou face - celui là vous l'avez lu

Je trouve que la bande dessinée est un médium très fort pour transmettre des messages ; plus visuel qu’un roman (forcément) il est bien plus ludique qu’un documentaire ou un témoignage, et plus poétique que le support filmé.

J’adore donc particulièrement les bandes dessinées qui parlent de problèmes de société, qui me marquent plus que tout article lu à la va-vite sur mon téléphone. C’est comme ça que j’ai découvert “Goupil ou Face”, de Loui Lubie, édité chez Vraoum, qui traite le sujet délicat du traitement de la cyclothymie.

Cette BD, c’est l’histoire (vraie) de Lou qui, après des années de difficultés, incompréhensions et coups de déprime, va découvrir le merveilleux monde de la bipolarité ^^ Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un trouble de l’humeur qui se traduit par la succession de périodes euphoriques et de moment de déprime et grande irritabilité. La cyclothymie a la particularité qu’elle est moins “grave” que la bipolarité sévère, dans le sens où l’on risque peu de vider l’intégralité de son compte en banque sur un coup de tête ou d’enchaîner les tentatives de suicide en phase dépressive. En revanche, cela signifie qu’il s’agit aussi d’un des troubles les plus difficiles à diagnostiquer, il faut savoir le distinguer de la déprime saisonnière ou de nos tracas du quotidien, voire de l’hypersensibilité.

C’est ce parcours difficile que va raconter Lou, de l’adolescence à la maturité, en mettant en scène sa cyclothymie sous la forme d’un renard…Une façon mignonne de formaliser son trouble, même si elle ne cache pas les aspects les plus sombres de ce trouble.

J’ai trouvé l’écriture sensible et vraiment bien expliquée ; tous les troubles de l’humeur sons recensés, les symptômes, et leur impact sur la vie quotidienne. L’auteur s’est vraiment impliquée et ne se voile pas la face ; les troubles de l’humeur sont incurables, il faut apprendre à vivre avec.

Bref, la frontière entre le ludique et le documentaire est très subtile, et l’histoire nous porte vraiment, nous concerne tout en restant agréable à lire. Je le pense tout aussi pertinent pour les personnes qui n’ont rien à voir avec la cyclothymie, mais qui sont tout simplement curieuses. Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.