Le Château des Brumes

Je suis encore une newbie totale du milieu des blogs, du bookstagram, de ce genre de choses…Et donc, une rare fois où je me suis connectée j’ai participé au concours de Page Turners Romans sur Instagram. ET BEN J’AI GAGNÉ !!! Oui, bon. Ça ne m’arrive pas souvent (plutôt jamais) Donc, grand bonheur, d’autant plus que ma PAL commençait à sérieusement s’étioler. Je me suis donc jetée sur mon gain : “Le Château des Brumes“, de Kerstin Gier. (Mais si tu la connais, l’auteur de la série “Rouge Rubis” !)

L’occasion pour moi de découvrir cette auteure encore non lue. “Le Château des Brumes” est un roman one shot, sans suite prévue j’en ai l’impression, la fin d’ailleurs n’augure pas de suite. On suit les aventures de Fanny Funke, jeune stagiaire dans un hôtel luxueux mais un peu déclinant. Dès les premières pages, l’ambiance du livre m’a rappelé le film “The Grand Budapest Hotel” bien sûr, le côté kitsch est assez présent. J’avais d’ailleurs beaucoup aimé les graphismes de ce film.

On ne parlera néanmoins PAS des réminiscences de “Shining” quand on évoque un hôtel de luxe perdu au milieu de la neige. Voilà.

Fanny, donc, est stagiaire depuis presque un an au Château des Brumes, un hôtel perdu dans les Alpes (je crois) un 3 étoiles à l’ancienne qui accueille des clients fortunés…Et souvent insupportables. A l’exception des Ludwig, un adorable couple de retraités ayant économisé des années pour fêter Noël sur place.

Fanny, bien qu’étant une jeune fille pragmatique, se retrouve vite embrigadée dans diverses aventures et mystères, abondants dans ces vieux murs ; sans parler de Tristan, un jeune résident de la chambre 212, qui a pour drôle de loisir de grimper aux toits et s’introduire dans les endroits où ils ne devrait pas être…Pourtant, il la trouble et elle aime échanger des piques avec lui. Activité fort mal vue par Ben, le fils de l’hôtelier, qui semble la suivre comme son ombre. Comment gérer alors son activité de garde d’enfants/chargée d’accueil/responsable de soins/femme de chambre stagiaire ?

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de cet ouvrage, perceptible très vite et animée par des personnages hauts en couleurs. Le rythme est étonnamment travaillé pour un ouvrage jeunesse, et les allers et venues des protagonistes s’enchaînent magnifiquement. Mention spéciale pour le Chat Interdit, qui comme son nom l’indique ne devrait se trouver à l’hôtel mais s’arrange toujours pour échapper à la vigilance du maître d’hôtel, qui en vient à ne pas croire en son existence… On mélange aussi très subtilement les genres littéraires, le policier prédominant, mais vous vous doutez que dans un vieil hôtel rempli de souvenirs, il n’y a pas que ça…

L’ambiance est donc plus riche qu’au premier abord, avec des subtilités dans l’écriture et l’intrigue, et même si l’on reste un peu sur sa faim j’ai vraiment apprécié et été bien captivée par l’histoire. Je conseille donc sans modération, c’est un beau roman à offrir à sa nièce pour Noël ou à dévorer soi-même sous la couette avec une boisson chaude au choix ^^

 

Découvrir le roman

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.