Les nouveaux formats de narration

A l’ère du tout numérique, le livre reste un support agréablement surrané. Qui n’apprécie pas de faire tourner les pages d’un best seller, sentir l’odeur de l’encre fraîchement imprimée, admirer le grain du papier ?

Mais, malgré notre nostalgie bien pensante, les formats de narration évoluent ; de nouvelles façons de raconter les histoires apparaissent et révolutionnent notre manière de lire.

Tout d’abord, l’audio fait son grand retour ; après plusieurs années de ringardise, considéré comme infantilisant, contraignant par son interprétation forcée par le biais d’une voix étrangère, le livre audio fait son grand retour. Merci les podcasts 😉 C’est surtout la montée en puissance des déplacements qui est en cause ; dans le métro, sur son vélo, en voiture, écouter un livre est plus facile que le feuilleter, et laisse libre cours au vagabondage de l’esprit pendant qu’une tâche est accomplie. L’omniprésence du mobile n’y est pas pour rien non plus, quiconque est tant soit peu urbain passe sa journée les écouteurs à l’oreille et l’oeil vissé sur le téléphone. Le renouvellement de l’offre aussi, avec des offres d’abonnement et l’arrivée d livre audio en plateforme dématérialisée via abonnement permet aussi de contenter les plus réticents.

Plus excitant maintenant, les formes de narrations interactives, notamment pour la bande dessinée ; des projets “immersifs” voient le jour grâce aux technologies numériques, notamment le projet “Phallaina” récompensé à Angoulême, la 1ère bande dessinée “scrollée” (bon, il y a d’autres projets existants mais celui-ci est parlant)

On navigue entre le dessin animé et le roman graphique, sachant que l lecteur peut interagir avec le défilement de l’histoire en accélérant, zoomant, etc. Une véritable interaction se crée avec l’histoire !

Dans une autre veine aussi, le numérique a permis une proximité plus importante entre l’auteur et ses lecteurs, grâce à des applications comme Whatpadd, où l’auteur publie directement ses contenus et reçoit des retours. Cela a permis le lancement de nouveaux auteurs, la multiplication (pas toujours bénéfique, mais bon) de contenus et, encore une fois, de passer par le mobile pour revenir à la lecture.

Quels sont les formats de demain ? Tendra-t-on définitivement vers le jeu, l’interaction, ou le papier reprendra-t-il ses droits ? Comment mixer les nouveaux supports pour la lecture ? Je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.