Moment post-ado : Quatre filles et un jean

quatre filles et un jean - roman ado

Au détour d’une brocante, je suis retombée sur un classique adoré étant ado : “Quatre filles et un Jean” ! 

Cette quadrilogie d’Ann Brashares a eu un succès fou auprès des jeunes filles depuis sa sortie, en 2001. 

Le pitch est simple : Quatre jeunes filles, amies depuis la tendre enfance, sont séparées pour la première fois pour l’été. Juste avant de partir, elles dénichent un vieux jean qui s’avère leur aller à merveille à chacune, malgré leur morphologies (très) différentes. Elles le décrètent magique et se l’enverront chaque été, symbolisant leur lien d’amitié tout comme leur envie d’aventure.

Il y a Bridget, blonde et sportive, qui part toujours bille en tête dans ses projets sans réaliser les conséquences.

Lena, la bombe mais maladivement timide, qui s’interroge et s’angoisse toujours.

Tibby, la “goth/punk” mal dans sa peau et hypersensible, qui bataille avec ses parents post-hippies.

Carmen, la portoricaine volcanique, fille unique dont les parents sont divorcés.

4fillesetunjean

J’avais positivement adoré cette série quand j’étais ado, avec une note plus amère quand le cinquième tome est sorti, des années plus tard, figurant les héroïnes adultes et en proie à des problèmes eux aussi plus complexes. 

Car la première chose qui m’a frappé en relisant les tomes défraîchis : “Dieux merci je ne suis plus une ado !”. Chaque héroïne a un caractère bien trempé, et les thèmes abordés sont très variés et réalistes : l’amitié, l’amour, la famille, la maladie… Mais lire les réactions infantiles, irresponsables et parfois répétitives de ces jeunes filles par rapport à ces situations, c’est parfois crispant quand on a grandi de son côté ! Cependant, une certaine lucidité et une constante rédemption adoucissent l’intrigue… Et puis, ça fait toujours plaisir de retrouver un vieux livre qu’on avait aimé, non ? Comme enfiler un vieux vêtement qu’on avait oublié mais qui nous va toujours aussi bien. 

J’ai toujours et mordicus défendu ce bouquin auprès des jeunes, et je le maintiens ; drôle, très touchant, amenant à la réflexion, je le trouve particulièrement intemporel et adapté aux affres des ados de tous temps. Bref, à lire ou à offrir à votre petite cousine ! 

 

Découvre la série

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.